Communiqué de presse

12 Nov 1998 | 1998

GA/PT/03–/98/13
Le GERDDES-Afrique se félicite de la décision historique de la France d’annuler la dette des pays d’Amérique latine frappés par les calamités consécutives au passage du cyclone « Mitch ».
Il est souhaitable que cette décision soit soutenue par tous les autres créanciers de ces pays y compris les institutions multilatérales qui peuvent mettre en place des mécanismes aboutissant au même résultat.
Cette décision de la France ajoutée à celle déjà prise en faveur de certains pays africains devrait permettre d’espérer que l’appel lancé à Tokyo lors du « TICAD II » par les ONG soit enfin entendu : à savoir que l’annulation de la dette peut accélérer le décollage économique de l’Afrique dont les économies ont du mal à se relever de l’esclavage, de la colonisation et des administrations post coloniales peu adaptées à son environnement socio-économique et culturel.
Délivré à Cotonou le 12 novembre 1998