• Le GERDDES AFRIQUE a été admis au sein du Comité Directeur du Consortium des ONG avec l’OUA sur la gestion des conflits en décembre 1996, suite à la concertation organisée à ADDIS-ABEBA par International Alert et l’OUA.
  • Le secrétariat permanent du programme a été mis en place et équipé de matériel informatique et de communication et doté de ressources humaines.
  • Le GERDDES AFRIQUE a conduit des missions de médiations socio-politiques en Afrique (au Togo, en Côte d’Ivoire, au Niger, au Sénégal, au Congo Brazzaville, au Burkina Faso et en République Centrafricaine, au Bénin, et au Tchad), une mission de présentation du programme RANGAPC à nos partenaires d’Amérique et d’Europe, afin de les mobiliser pour un soutien éventuel et une mission en Côte d’Ivoire, au Mali et au Sénégal dans le cadre de la lutte contre l’impunité en Afrique.
  • Du 16 au 23 décembre 1996, le GERDDES AFRIQUE a dépêché en République Centrafricaine une mission à la suite de la troisième mutinerie d’une partie des forces armées centrafricaines. Cette mission a permis de prolonger la trêve afin de poursuivre les négociations pour un règlement global et durable de cette crise.
  • En Guinée Bissau, le GERDDES AFRIQUE a offert sa contribution aux diverses actions de médiation menées sur le terrain.
  • Au Sénégal, notre mission de médiation a débouché sur le consensus de la création de l’ONEL .
  • Les prises de positions publiques du GERDDES AFRIQUE ont eu quelques fois des effets encourageants. En effet, le RANGAPC a réalisé des études sur la situation au Mali, en préparation de sa médiation dans ce pays en 1998.
  • Le GERDDES a organisé en 2002 à Porto-Novo (Bénin) la formation des médiateurs africains avec le soutien du financier du CIDPDD et de l’ACCT en 1998 à l’Hôtel ALEDJO de Cotonou.
  • Le GERDDES a organisé la formation des animateurs des secrétariats permanents pour la gestion de base de données au Mali, au Burkina Faso, au Togo et au Tchad.