Par RADIO GERDDES FM

  • Réalisée par Me Sadikou Ayo ALAO et Dr Tundji ABAYOMI
  • Interview de : Mme Kawsarath KOLAWOLE
  • Traducteur : Mr Emile TESSY

 

 

Texte de l’interview en anglais

As part of the presidential campaign in Nigeria, the radio channel GERDDES FM 89.5 MHZ owned by the NGO GERDDES Africa based in Danmè Lokonon in the town of Akpro-Missérété, conducted an interview with one of the candidates. This is Mr. Muhammadu BUHARI. We offer here exclusively the entire interview with Kawsarath KOLAWOLE and translated into French by Mr Emile TESSY under the supervision of the Chief Editor Mr Eric AKOGBE. The questions were proposed by Barrister Sadikou Ayo ALAO, Founder of GERDDES Africa and promoter of GERDDES FM.

Question1 : What is the program to tackle Boko Haram issue when you are elected ?

The Boko Haram issue basically threatens the security and peaceful living as well as the right of learning citizens to life in Nigeria especially in the Northern and Eastern parts of Nigeria. And there is fear that, unless the problem is contained or controlled, it may spread to other parts of the country. As you are well aware, there have been incidents in Abuja, in Kano as well as suspected incidents in Lagos. And in addition to the threat it poses to Nigeria, Boko Haram also poses an imminent threat to regional security as it has extended its operations to countries like Niger and Chad. Therefore there is a need for West African countries and indeed the African countries and the world to pay serious attention and deal with this very negative development.

Question2: What is your ambition to reinforce our regional organization ECOWAS?

I believe that regional organizations have become even more important than before especially with regard to real principal issues, regional security, regional development as well as protection of human migration and commercial interactions in Africa. I think Africa in particular can learn from other areas, other parts of the world like Europe; for example, we find a situation where regional organizations are able to come to the aid of wrecked nations in regions. So, regional organization, in my view, is important and material for the growth and stability of countries in our ties.

Question3: What is your program to reinforce the relations between Benin Republic and Nigeria?

The relationship between Benin Republic and Nigeria is a relationship of brothers and sisters. As you are well aware, a lot of people in Benin Republic are related to Nigerians by blood. In addition to that, they share the culture as well as geographical environment together. Therefore it is essential, especially considering the exchange of relationships and commerce as well as the movements of people, that the relations between the two countries should be enhanced and fortified for the benefit of their people.

Question4 : the last question, but not the least, what do you think can reinforce the relations between Nigeria and all Africa Francophone countries?

Nigeria has one out of every four African living within the Nigerian territory. So, with regard to population, Nigeria is a very significant and important part of Africa. Historically, Nigeria has also played a very important and significant role in the development of Africa in the struggle for independence as well as in enhancing economic exchanges. I believe that with appropriate governance and reduction of the major problems of Nigeria such as corruption as well as under-development, Nigeria can play a leading and important role in the development of Africa because of its human and material endowment. I believe also it can be an important voice in the global village for Africa.

Texte de l’interview en Français

Dans le cadre de la campagne présidentielle au Nigéria, la radio GERDEES FM 89.5 MHZ de l’ONG GERDEES AFRIQUE sise à Danmè Lokonon dans la commune d’Akpro-missérété a réalisé une interview avec l’un des candidats en lice. Il s’agit de Monsieur Muhammadu BUHARI. Nous vous proposons en exclusivité l’intégralité de l’entretien réalisé par Kaoussarath KOLAWOLE et traduit en Français par Monsieur Emile TESSY sous la supervision du Rédacteur en chef Monsieur Eric AKOGBE. Les questions ont été proposées par Maître Sadikou Ayo ALAO, Président de GERDEES Afrique et Promoteur de la radio GERDEES FM.

Question 1 : Quel est votre programme pour résoudre le phénomène de Boko Haram si vous êtes élu ?

Le problème Boko Haram est une menace à la sécurité, à la paix ainsi qu’au droit des citoyens à la vie au Nigeria surtout dans les parties Nord et Est du Nigeria. Et nous craignons que ce problème se propage dans d’autres parties du pays à moins qu’il soit vite maîtrisé. Comme vous le savez bien, il y a eu des incidents à Abuja, à Kano ainsi que des soupçons d’incidents à Lagos. En dehors de la menace que le phénomène Boko Haram constitue pour le Nigeria, il pose également une menace à la sécurité régionale dans la mesure où il a étendu ses opérations dans des pays comme le Niger, le Tchad. Par conséquent, il devient nécessaire que les pays ouest-africains, toute l’Afrique et même le monde entier se préoccupe vraiment de ce problème afin d’y trouver une solution.

Question2 : Quelle est votre ambition pour renforcer notre organisation régionale qu’est la CEDEAO ?

Je pense que les organisations régionales sont devenues encore plus importantes qu’auparavant surtout en ce qui concerne des questions sérieuses comme la sécurité régionale, le développement régional ainsi que la protection des migrations humaines et les relations commerciales en Afrique. Je pense que l’Afrique en particulier peut apprendre d’autres parties du monde comme l’Europe, par exemple nous voyons des situations où des organisations régionales sont en mesure de voler au secours d’autres nations déchirées dans leur région. Par conséquent, les organisations régionales, à mon avis, sont très importantes pour la croissance et la stabilité des pays dans nos relations.

Question3 : Quel est votre programme pour renforcer les relations entre la République du Bénin et le Nigéria ?

Les relations entre la République du Bénin et le Nigeria sont des relations de pays frères. Comme vous savez bien, plusieurs Béninois ont des liens parentaux avec des Nigérians. Par ailleurs, les deux pays partagent la même culture et le même environnement géographique. Par conséquent, il est nécessaire, surtout en considérant les relations parentales, les échanges commerciaux et les mouvements des personnes, que les relations entre les deux pays soient renforcées et améliorées pour le bien de nos populations.

Question4 : une dernière question, qu’est-ce-qui, à votre avis, pourrait renforcer les relations entre le Nigeria et les autres pays francophones d’Afrique ?

Le Nigéria possède le ¼ de la population africaine vivant sur le territoire nigérian, par conséquent en termes de population, le Nigéria est une partie essentielle et importante d’Afrique. Sur le plan historique, le Nigéria a également joué un rôle très important et significatif dans le développement de l’Afrique dans la lutte pour l’indépendance ainsi que dans le renforcement des échanges économiques. A mon avis, avec une bonne gouvernance et la réduction des problèmes majeurs du Nigéria comme la corruption et le sous-développement, le Nigéria peut jouer un rôle important dans le développement de l’Afrique vu sa richesse humaine et matérielle. Je pense également qu’il peut représenter une voix mondiale pour l’Afrique dans le village planétaire.